Droit de vote


Citoyenneté et vote : le vote, un droit et un devoir, est le pilier de base de tout système démocratique et l'essence même de la citoyenneté. En l'absence de ce droit, la notion de citoyenneté libanaise commune se voit évacuée de toute substance au profit d'une dichotomie entre les doués de droits et ceux qui en sont privés. Une telle façon de penser archaïque appartient à un passé que le Liban s'efforce de dépasser tout en en retenant les leçons.

 

Le Liban et sa diaspora : historiquement, le Liban n'a jamais cessé de faire appel, avec raison, au dévouement et à l'engagement indéfectible de sa diaspora. Comment peut-on alors accepter que le Liban fasse partie de cette catégorie des pays qui n'ont encore su reconnaître d'une façon ou d'une autre le droit des expatriés à la participation politique à partir de leurs pays de résidence?

 

Combattre la corruption : le droit de vote à l'étranger permet de réduire la corruption électorale en mettant fin à l'achat de votes en échange de tickets d'avions, une pratique profondément antidémocratique et humiliante à la conscience collective libanaise. Ceci aura également pour effet de réduire l'effet des inégalités sociales sur la participation politique.

 

Enrichir l'espace politique : le droit de vote à l'étranger enrichit le discours politique libanais. Les Libanaises et Libanais non-résidents ont en ce sens une perspective nouvelle à apporter, enrichie par leur vécu hors du Liban et par leur recul vis-à-vis l'arène politique libanaise.

 

Compléter l'engagement de la diaspora : le droit de vote est un complément nécessaire à l'engagement économique et culturel des Libanais et Libanaises envers leur mère patrie. Libanais et Libanaises envoient leurs enfants aux écoles et aux institutions religieuses et culturelles libanaises afin de préserver leur lien avec le Liban. Libanais et Libanaises investissent énormément au Liban et en stimulent les secteurs financier, industriel ainsi que touristique. Cependant, sans un droit égal à la participation politique, cet engagement reste incomplet.

 

Compatibilité avec les droits des résidents : le droit de vote pour non-résidents ne signifie pas une moindre influence des citoyen(ne)s qui résident au Liban. En effet, plusieurs mécanismes électoraux permettent d'accorder le droit de vote aux non-résidents tout en préservant l'influence politique des résidents au Liban ainsi que l'équilibre démographique au pays.


Envoyer

Nom

Courriel

Sujet

Commentaire